LES ARCHIVES VIDÉO
DE NOS
RENCONTRES CIVILIENNES

Ici vous trouverez la liste des derniers enregistrements vidéos

Cliquez sur les images pour visionner les vidéos !

 
Vignette_emission_1.jpg

Première émission

Lundi 1er juin 2020

Et si la société civile était l'État ?

L’idée que nous avons de l’État est-elle encore compatible avec une véritable démocratie, celle de la société civile ? Comment changer vraiment de modèle, sans faire une République de plus, une sixième, puis une septième, puis… ?

Rencontre 4 - 200920.jpg

Quatrième émission

Dimanche 20 septembre 2020

Aux limites de nos «démocraties»

Le Covid 19 va-t-il nous pousser vers une fracture démocratique ?

Si oui, comment aborder une telle question au niveau d’un pays ?

Ce virus ne s’attaque pas seulement au corps humain, mais également au corps social dont il révèle les faiblesses. Par le jeu des majorités, nos «démocraties» permettent qu’une partie de la population impose des choix à l’autre partie. Dans certains domaines, on peut le comprendre et c’est même une façon commode de trancher certains choix. Mais lorsque l’intégrité physique de la personne est concernée, peut-on procéder de la même façon ?

Nous verrons que la difficulté systémique générée par la conception habituelle de la démocratie va nous entraîner dans une crise d’un nouveau type et dont on pressent l’étendue...

maxresdefault.jpg

Stéphane Lejoly

Michel Laloux

Stéphane-inversé.jpg
Temps-civiliens-7-pt.jpg

Septième émission

Dimanche 22 novembre 2020

Les actions, une question capitale

Depuis la chute du rideau de fer, beaucoup considèrent que la question de la propriété du capital est définitivement tranchée et que le capitalisme est le seul système efficace. Autrement dit, la problématique de la propriété des moyens de production a été évacuée du débat «main stream».

 

Cette démission de la pensée économique vient d’un épuisement des arguments traditionnels enfermés dans une approche de justice sociale planant au-dessus des phénomènes de l’économie réelle. Lors de cette septième Rencontre Civilienne, il s’agira de sortir de l’antagonisme entre travailleurs et détenteurs du capital et d’élargir la pensée à la globalité de l’économie. Pour le faire, nous commencerons par regarder une anomalie de la comptabilité des sociétés anonymes.

maxresdefault.jpg

Stéphane Lejoly

Michel Laloux

Stéphane-inversé.jpg
Temps civiliens-10.jpg

Dixième émission

Dimanche 17 janvier 2021

La véritable nature de l'argent ?

Le système monétaire en est-il au stade final précédant son effondrement, comme le pensent de nombreux économistes ? Une Grande Réinitialisation (Great Reset) se profilerait-elle pour les années à venir ?

Et les nombreuses crises qui ont éclaté depuis 2008, ne sont-elles que l’aboutissement inévitable d’une conception anachronique de l’argent, qui s’est renforcée tout au long du XX° siècle ?

La santé de l’économie et de la vie sociale dépend, en grande partie, du fait que nous parvenions à trouver la vraie nature de l’argent. Nous découvrirons qu'elle n’est pas une chose, pas une marchandise.

maxresdefault.jpg

Stéphane Lejoly

Michel Laloux

Stéphane-inversé.jpg
Temps-Civiliens-13.jpg

Treizième émission

Dimanche 9 mai 2021

La monnaie de prêt
ET
les Instituts de financement
Partie 2

Lors de la 12ème rencontre, nous avons vu que le prêt est une forme d’anticipation de l’activité d’une entreprise. Si, la Monnaie de Paiement est un reflet comptable de ce qu’achète et vend une entreprise, la Monnaie de Prêt devance ces opérations. La comptabilité le reflète également. Ce qu’elle reflète, c’est le potentiel de réussite d’un projet. En ce sens, elle marque la confiance dans l’avenir.

Le but de cette treizième Rencontre Civilienne est d’imaginer comment la société civile pourrait prendre la main sur la Monnaie de Prêt pour la mettre au service de l’économie réelle. C’est seulement en développant une méthodologie conforme à la monnaie elle-même que nous pourrons y parvenir.

maxresdefault.jpg

Stéphane Lejoly

Michel Laloux

Stéphane-inversé.jpg
Émission_2-pt.jpg

Deuxième émission

Dimanche 7 juin 2020

Les services publics de la société civile

Si l'on interroge les faits eux-mêmes, on s'aperçoit que, dans presque tous les domaines, le pouvoir exécutif ne nécessite pas un gouvernement central et que l'on aurait grand avantage à ce que les acteurs de la société civile exécutent eux-mêmes ces tâches. Il s'agirait de remettre le pouvoir exécutif entre les mains des "Civiliens"...

Au préalable, nous aurons besoin de préciser la différence entre l'économie marchande et l'économie non-marchande et comment l'une ne peut aller sans l'autre.

maxresdefault.jpg

Stéphane Lejoly

Michel Laloux

Stéphane-inversé.jpg
Rencontre 5 - 201011.png

Cinquième émission

Dimanche 11 octobre 2020

Et si ce que nous croyons être l'économie, n'était justement pas l'économie ?

Lors de cette cinquième Rencontre Civilienne, et lors des suivantes aussi, nous verrons que la pathologie du covid-19 va aussi accentuer les pathologies… de l’économie !

Remontant à la source de ce que serait une économie en accord avec l’humain et la nature, nous découvrirons que ce que nous croyons être l’économie … n’est justement pas l’économie, mais son image maladive et déformée jusqu’à la caricature. Ce point de vue tout à fait inhabituel soulèvera un grand nombre de questions. Il nous bousculera, voire nous bouleversera, nous préparant ainsi à comprendre et à agir au sein de l’économie selon sa nature véritable. Alors pourront naître des formes de structuration de l’économie qui s’accorderont avec une démarche civilienne.

maxresdefault.jpg

Stéphane Lejoly

Michel Laloux

Stéphane-inversé.jpg
Temps-civiliens-pt.jpg

Huitième émission

Dimanche 6 décembre 2020

À qui appartiennent les bénéfices de l'entreprise ?

Si le capital dont les entreprises ont besoin est apporté intégralement sous la forme de prêts (et non plus sous la forme d'actions), à qui appartiennent les bénéfices de l'entreprise ? Autrement dit, s’il n’y avait plus d’actionnaires, où irait la part des bénéfices qui leur était versée ?

Nous verrons qu’il y a 7 facteurs qui, ensemble, sont indispensables à la formation de ces bénéfices et que c’est eux qui, dans une économie saine, devraient être rémunérés en se répartissant les bénéfices.

maxresdefault.jpg

Stéphane Lejoly

Michel Laloux

Stéphane-inversé.jpg
Temps Civiliens 11.jpg

Onzième émission

Dimanche 7 mars 2021

Les trois qualités de la monnaie

Le fait de reconnaitre la monnaie comme une comptabilité (voir Rencontre Civilienne 10) aura de nombreuses conséquences sur l’économie et la vie sociale. Cette reconnaissance est la base pour sortir de la financiarisation et se tourner résolument vers le développement sain de l’économie réelle.

Les graves crises financières montrent qu'il faut une autre conception de l’argent de laquelle découlera la forme des organismes monétaires. Il apparaîtra alors qu’il est nécessaire d’avoir non pas deux, mais trois types d’institutions répondant aux trois qualités de la monnaie.

Lors de la Rencontre Civilienne 11, nous aborderons le premier type d’institution monétaire répondant aux besoins de services de paiements.

maxresdefault.jpg

Stéphane Lejoly

Michel Laloux

Stéphane-inversé.jpg
Temps-Civiliens-14.jpg

Quatorzième émission

Dimanche 27 juin 2021

La monnaie de contribution

Au cours de la 14ème Rencontre Civilienne, nous tenterons de donner à l’économie non-marchande ses véritables fondements et nous verrons qu’elle peut devenir LE facteur d’équilibre et de santé de l’économie marchande. Autrement dit, elle se révèlera comme l’antipoison à l’économie financière.

De là naitra une toute nouvelle conception de l’impôt et du contribuable, lequel jouera un rôle clé dans la répartition de la Monnaie de Contribution. C’est avec cette troisième qualité de la monnaie que la civilianité donnera sa pleine mesure et permettra une démocratie effective.

maxresdefault.jpg

Stéphane Lejoly

Michel Laloux

Stéphane-inversé.jpg
Émission_3-pt.jpg

Troisième émission

Dimanche 21 juin 2020

Le droit à l'expérimentation sociétale

Les constitutions et les formes de gouvernance sont conçues de telle façon que les transformations doivent être impulsées depuis le haut.

Or tout ce qui est nouveau jaillit sur le terrain, à partir des impulsions et des projets de ceux qui font. Il suffit de regarder ce qui se passe au sein de la société civile pour le constater. Les initiatives nouvelles foisonnent, mais ne peuvent se développer qu’en se heurtant à l’inertie ou même à l’opposition des institutions.

Pour dépasser cet état de fait, ous imaginerons dès lors des outils concrets qui rendraient effectif un droit à l’expérimentation géré par les acteurs de la société civile, ceux que nous appelons les Civiliens.

maxresdefault.jpg

Stéphane Lejoly

Michel Laloux

Stéphane-inversé.jpg
Temps-civiliens-6-petit.jpg

Sixième émission

Dimanche 1er novembre 2020

Entre mondiale et locale, l'économie

Beaucoup voient la mondialisation comme la source de la désorganisation de l’économie. Ils voient dans les échanges locaux le remède principal. Mais cette opposition mondial/local n’est-elle-pas considérée au travers de notre vision de l’économie laquelle est déformée par la maladie qui la ronge ?

Le slogan Penser global, agir local a fait le tour du monde et montré une aspiration à de nouvelles relations économiques. Mais il peut aussi être inversé : Penser local, agir global. Comment le comprendre alors ?

Nous découvrirons qu'un certain penser local induit la nécessité d’un agir global, c’est-à-dire que nous devons investir le macro-social pour y faire les transformations qui sont nécessaires à une vie locale saine.

maxresdefault.jpg

Stéphane Lejoly

Michel Laloux

Stéphane-inversé.jpg
Temps-civiliens-9.jpg

Neuvième émission

Dimanche 20 décembre 2020

Quel rapport entre la gouvernance des entreprises et la société civile ?

S’il n’y a plus d’actionnaires dans les entreprises… qui gouverne l’entreprise ? Sur quelles bases désigne-t-on telle ou telle personne ?

Et si leur but n'est plus de générer un maximum de profit pour les propriétaires d'actions, quel but (d'intérêt général) leur donner, et comment y parvenir ?

Nous aborderons des méthodes de travail, de prise de décision, voire de constitution des entreprises sur lesquelles s’appuyer pour répondre à ces questions.

maxresdefault.jpg

Stéphane Lejoly

Michel Laloux

Stéphane-inversé.jpg
Temps-Civiliens-12.jpg

Douzième émission

Dimanche 11 avril 2021

La monnaie de prêt
ET
les Instituts de financement
Partie 1

La deuxième qualité de la monnaie, le prêt, induit une organisation différente de celle de la monnaie de paiement. Les institutions qui en découlent ne sont pas dans la même dynamique que les Instituts de Paiements dont nous avons parlé lors de la Rencontre Civilienne 11.

Pour clarifier la nature du prêt, nous commencerons par aborder ces questions:

  • Quel est le rôle de l’intérêt dans une économie en bonne santé ?

  • Quelle est la nature du prêt et en quoi est-il nécessaire au fonctionnement sain de l’économie ?

  • Peut-on parler de création monétaire et si oui, à quel stade est-elle utile à l’économie ?

maxresdefault.jpg

Stéphane Lejoly

Michel Laloux

Stéphane-inversé.jpg
video-conference.jpg

DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS

Qu'en pensez-vous?

Merci de préciser, lorsque vous communiquez vos avis, commentaires et questions, la vidéo précise (sa date par exemple) à laquelle vous faites référence.

Merci pour votre avis!