Neuvième rencontre civilienne

Archive vidéo

Dimanche 20 décembre 2020 à 20:45 – 22:40
(heure de Paris)

UNE ÉCONOMIE EN ACCORD AVEC L'HUMAIN ET LA NATURE (5)

 

Quel rapport entre la gouvernance des entreprises et la société civile ?

 

Animation : Michel Laloux et Stéphane Lejoly

DE QUOI PARLERONS-NOUS ?

 

Depuis la septième rencontre civilienne, sur base d’une observation précise des processus économiques eux-mêmes, nous avons envisagé une possibilité nouvelle pour financer les entreprises : non plus par des actions (parts de capital), mais uniquement par des prêts.

 

Mais alors, s’il n’y a plus d’actionnaires dans les entreprises… qui gouverne l’entreprise ? Sur quelles bases désigne-t-on telle ou telle personne ?

Et si le but des entreprises n’est plus, comme c’est le cas actuellement, de générer un maximum de bénéfices pour des propriétaires d’actions mais de répondre aux besoins de toute l’économie (rencontre n°8), dans « l’intérêt général », comment peut-on y parvenir concrètement ?

Sur quoi s’appuyer pour avoir une vision de l’intérêt général qui ne soit pas une simple abstraction ?

 

Lors de cette neuvième rencontre nous aborderons des méthodes de travail, de prise de décision, voire de constitution des entreprises sur lesquelles s’appuyer pour permettre à la fois de :

  • faire émerger des buts concrets répondant aux besoins de l’économie,

  • déterminer les personnes les plus habilitées à tenir le gouvernail en leur sein.

 

Nous verrons aussi comment le concept de propriété des moyens de production peut être métamorphosé (et non pas aboli), lorsque l’entreprise est conçue comme un bien commun.

Quelques points clés abordés lors de cette rencontre

0:02:33 – Cette troisième séance sur thème du capital permettra d’avoir une vue d’ensemble 0:03:06 - Si le but de l’entreprise n’est plus de produire des profits pour les actionnaires et s’il n’y a plus d’actionnaires…, sur quelle base se prendront les décisions dans les entreprises ? Et qui décidera ? Comment ? Quelle sera la gouvernance des entreprises?

 

0:07:10 – La nécessité que les entreprises soient gérées par des personnes compétentes qui sont au service de l’intérêt général. Toutefois, qu’est-ce que « l’intérêt général » ? Comment pouvoir s’en faire une image claire ? 0:08:41 - Clarifier et améliorer la gouvernance interne à l’entreprise ne suffit pas. Il faut aussi disposer d’un dispostif qui permette à l’entreprise de se donner un cap qui fait sens.

 

0:11:31 – L’association économique : un concept très simple pour un dispositif très puissant qui peut être mis en œuvre dans tous les secteurs de l’économie

 

0:17:47 - Quid des associations de consommateurs ? Quelques exemples concrets.

 

0:20:53 – Les associations économiques permettent de rassembler tous les pôles d’une filière pour pouvoir se faire une image de la réalité.

 

0:23:19 - Vers un marketing de concertation plutôt qu’un marketing de manipulation

 

0:27:15 - Cette démarche qui permet d’aller au-delà du niveau micro-économique

 

0:27:53 - Pour pérenniser les cercle de coopération interentreprises (cercles d’inter-coopération économique locaux), un enjeu central : l’existence de besoins économiques réciproques et forts

 

0:31:25 - Les effets des tables de concertation sur la stratégie individuelle des entreprises

 

0:34:50 - La naissance d’une stratégie inter-entreprises. Vers un élargissement et une clarification de la notion de « civilien ». L’autogestion des processus économiques par les personnes réellement concernées et non par une bureaucratie. Exemples de situations concrètes.

 

0:44:12 - Des tables de concertation d’où résulte la transparence, la confiance et la réciprocité. Elles prennent la place de la recherche du profit

 

0:47:41 - La formation de prix justes, équitables

 

0:53:38 - L’engagement des consommateurs : un défi d’une importance immense

 

0:57:21 - L’esprit des cercles de coopération interentreprises – Le mode de décision : non pas le scrutin mais le consensus et l’engagement « contractuel »

 

1:00:45 - Comment vont s’organiser les prises de décision de manière interne à l’entreprise, alors qu’il n’y a plus d’actionnaires propriétaires ?

 

1:02:54 - Ce que recouvre précisément le concept de propriété. L’abusus, l’usus et le fructus.

 

1:08:23 - Le chef d’entreprise ne devrait jamais avoir le droit de détruire ou de revendre l’entreprise. Par contre, il importe de lui conférer pleinement le droit de mettre librement en œuvre les moyens de production (dans « l’intérêt général »)

 

1:09:04 - Les associations économiques en tant qu’organes de « perception » de l’intérêt général

 

1:10:11 - Le partage du fructus (les bénéfices)entre les divers « facteurs » qui ont contribué au développement de l’entreprise

 

1:13:43 - L’entreprise en tant que bien commun ?

 

1:17:53 - Même si l’entreprise est un « bien commun », tout le monde ne tient pas le gouvernail !

 

1:19:08 - L’entreprise devrait-elle rendre des comptes ? Devrait-elle être auditée ? L’importance de la fonction de veille.

 

1:33:08 - Les questions des participants

Vos questions les plus récentes au sujet de cette rencontre

   Voulez-vous poser une question ? 

En cliquant sur le bouton ci-dessous vous accéder à la page des questions-réponses relatives à cette rencontre civilienne. Vous pourrez ainsi poser votre question qui sera publiée sur le site après modération.

Pour publier votre question, vous devez toutefois tout d'abord demander à devenir "membre du site". Toutes les explications se trouvent dans le menu "Ouvrir un compte (FAQ)".

Voulez-vous nous donner votre avis au sujet de cette rencontre?

S'ABONNER ?

Voulez-vous être tenus informés des prochaines rencontres civiliennes par email? Alors communiquez votre email via le formulaire d'abonnement ci-dessous.